Un monteur de grands chevaux

Monteur de Grands Chevaux.tif-0000

La construction automobile naissante de la fin du XIXe siècle, propulsée dans l’âge industriel par l’invention du moteur à explosion, voit le développement quasi exponentiel de la puissance des véhicules. L’unité de mesure, que certains commentateurs contemporains n’hésiteront pas à qualifier de « nostalgie réactionnaire », est désormais le cheval-vapeur. Au début du XXe siècle, la France a produit presque la moitié du parc mondial. Ses ingénieurs, au sein de grandes firmes comme Dion-Bouton ou Peugeot, sont alors à la pointe de l’innovation, directement liée à l’essor des courses automobiles. Ils ne tarderont pas à être qualifiés par la presse internationale de « monteurs de grands chevaux », compte tenu de la puissance des moteurs installés sur les voitures de rallye.

Les Doreurs de pilule – Tous droits réservés.

Publicités